• HISTOIRE ET MESSAGE POUR HUMAINS PAS TOUJOURS SAGES

    Au milieu du bois,

    On peut voir, là-bas,

    Au milieu d’un sentier,

    Un drôle de défilé !

    Au détour d’un long chemin,

    En premier, viennent les chiens,

    Qui frappent sur des tambourins,

    En amenant avec eux, les copains !

    A leur suite, voilà les matous,

    Gris, blancs, noirs, même les roux !

    Ils marchent sur leurs deux pattes,

    En jonglant avec des boules de ouate !

    Et derrière, arrivent des quantités d’oiseaux,

    Certains biens beaux, d’autres rigolos !

    De gauche à droite, clopin-clopant,

    Les ailes déployées, ils marchent en sautillant !

    Et çà siffle toutes sortes de cris,

    Du plus grand au plus petit !

    Il y a même une petite taupe,

    Qui, malgré qu’elle est myope,

    Elle a des lunettes à ses yeux,

    Elle veut faire partie du jeu !

    Tout plein de gentilles souris,

    Avec leur pelage tout gris,

    Sont invitées, elle aussi,

    Pas de risque qu’elles s’enfuient !

    Elles sont accompagnées de petits rats,

    Qui se demandent ce qu’ils font là !

    La colonie de tous ces copains,

    Arrive dans ce lieu commun,

    Où brûle un grand feu de joie,

    Et tout le monde danse au pas !

    Une folle et grande sarabande,

    Qui, à tous, leur demande,

    De chanter aussi à tue-tête,

    Le refrain de cette belle fête !

    Au milieu de tout de bruit,

    Un drôle de chien surgit,

    C’est un petit chihuahua,

    Qui, avec une grosse voix,

    Appelle d’un coup au silence,

    Et tous interrompent la danse !

    «Moi, chef de tous les toutous,

    Oui, j’en appelle à vous,

    Mes amis, les animaux,

    Et quels que soient vos défauts !

    Réjouissez-vous, aujourd’hui,

    Car c’est notre fête, ici !

    Oui, il n’y a pas de soucis,

    Car nous sommes les amis,

    De vous, les drôles d’humains,

    Qui ne connaissez rien,

    De ce que nous ressentons,

    Quand à vous, nous pensons !

    Oui, malgré tout, nous vous aimons,

    Même si, à cause de vous, nous souffrons !

    Alors, vous, toute le gente animale,

    A l’humain, ne faites jamais de mal,

    Car ils ne savent pas ce qu’ils nous font,

    Mais toujours, nous leur pardonnerons !

    Nous ne savons pas vraiment parler,

    Mais nous savons les aimer !

    Si on pouvait seulement les comprendre,

    Que de choses, on pourrait leur apprendre !

    Je finirais enfin par ces mots,

    Que je trouve bien beaux !

    Amour, amitié et pardon,

    De nous, c’est un vrai don !

    Et maintenant, que vive la fête,

    Entonnons cette chansonnette !

    Allez, tous ensemble avec moi,

    Et que tous entendent çà !

    Toi, l’humain, petit être de rien,

    Si tu savait comme on t’aime bien !»

    Et tous les animaux, en chœur,

    Reprirent d’une voix, avec cœur !

    Ce refrain joliment bien tourné,

    En gigotant sur des airs effrénés ! 

    Les chats swinguent avec les souris,

    Qui, heureuses, poussent des petits cris !

    Les oiseaux, eux,  battent des ailes,

    Et font des pirouettes dans le ciel !

    La fête bat son plein,

    Alors, tous les autres chiens,

    Appellent, en hurlant haut,

    De la planète tous les animaux !

    Et du fin fond des entrailles de la Terre,

    Chaque animal s’arrête comme pour une prière !

    C’est comme une sorte de communion,

    Entre eux tous, c’est une vraie fusion !

    Et dans toutes les têtes bien animales,

    Ce soir-là, pas de pensées au mal !

    C’est une gentille histoire,

    A méditer et à garder en mémoire,

    Afin que les enfants de l’avenir,

    Puisse longtemps s’en souvenir !

    Respectons bien tous les animaux,

    Ils nous donnent tant, c’est si beau !

    Connaissant bien peu la méchanceté,

    Ils ne sont qu’amour et amitié !

    Nous n’avons pas grand-chose à leur reprocher,

    Mais eux peuvent beaucoup nous apporter !

    Lire la suite...

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique