• LA VIE DU PETIT NICOLAS

    Hé hé, hi, hi, ho, ho, ha, ha,

    Que de cris dans la maison du petit Nicolas !

    Miaou-miaou, wahou-wahou,

    Font les minous et les toutous !

    Cui cui, cui cui, cui cui,

    Chante gaiement le petit canari !

    Plouf-plouf, gloup-gloup,

    Le poisson rouge fait du houlà-houp !

    Viennent encore d’étranges et autres bruits,

    Et qui s’ajoutent à tous ces cris !

    Boum-boum, boum-boum, boum-boum,

    Fait le tambour du gentil petit clown !

    Dring-dring-dring, drelin-drelin,

    Le petit nain sonne les cloches du petit train !

    Tssé-tssé-tssé, tssé-tssé-tssé, tssé-tssé-tssé,

    Ici, même les abeilles viennent s’amuser !

    Et tout d’un coup, alors là, c’est le bouquet,

    Tout le monde attrape le ho-quet !

    Puis, brusquement, le calme, c’est le silence,

    On entendrait presque ce que Nicolas pense !

    Ce petit garçon a vraiment de la chance,

    Dans sa maison, il y a une sacrée cadence !

    Oh, voilà Maman qui arrive, vite, tout s’arrête,

    Nicolas demande à ses amis de ne plus faire la fête !

    Sinon Maman va se fâcher et elle va le gronder,

    Et c’en sera terminé de tout ce monde enchanté !

    Mais Maman est venue pour embrasse son petit,

    Avant qu’il ne s’endorme pour une bonne nuit !

    Tout en repartant, elle ferme la porte et la lumière,

    Se retourne une dernière fois pour regarder derrière,

    Et se dit que Nicolas est ce qu’elle a de plus cher,

    Qu’au monde, elle n’a rien d’autre dont elle est si fière !

    Nicolas, lui, s’est déjà très vite et bien endormi,

    Et dans le calme et la douceur de la nuit,

    Tous les animaux, mais aussi tous les jouets,

    Sont là pour le garder et surtout le veiller !

    Puis, tour à tour, ils s’endorment gentiment,

    Se souhaitant «Bonne nuit» en chantonnant !

    Et peu à peu, tout le monde fait un seul et même rêve,

    Celui d’une grande fête où l’amitié serait sans trêve !

    Et demain, quand l’heure du réveil sonnera,

    Alors, tout recommencera, la vie, son cours, reprendra !

    Oui, c’est ainsi qu’est la vie du petit Nicolas,

    Elle est bien gaie, oui, elle est bien sympa !

    Tous les enfants devraient avoir une vie comme çà,

    Mais souvent, ils n’ont pas beaucoup de droits !

    Et même s’il y a des gens qui, pour eux, ont fait des lois,

    La réalité, c’est que certains humains ne les respectent pas !

    Quoi de plus tendre que de voir des gosses heureux,

    C’est bien plus beau que de les savoir malheureux !

    Si mon histoire peut apporter la joie et l’espoir,

    A des enfants à qui l’on fait vraiment tout voir,

    A mon humble niveau, j’aurais un peu contribué,

    A les faire joliment rêver d’un monde enchanté !

    Ne faites pas de mal à tous ces enfants,

    Si vous ne voulez pas qu’on vous en fasse autant !

    Pour tout les enfants du monde entier,

    Comme le dit si bien le chansonnier,

    On devrait avoir un certain respect,

    Et surtout, surtout, beaucoup les aimer !

    Mais l’humain est bien méchant, ma foi,

    Car il ne s’aime pas lui-même, parfois !

    Il se croit au-dessus de tout, il se croit supérieur,

    Pourtant, il est bien peu de choses, c’est un être inférieur !

    Il veut que son enfant soit son petit roi,

    Mais l’enfant lui-même est bien maladroit !

    Pour que l’humain mal intentionné en soit le marchand,

    Pauvre gosses qu’on emprisonne dans des carcans,

    Les enfants, de nos jours, ont perdu le sens du rêve,

    Je souhaite que la bulle, parfois, se fissure et crève,

    Afin qu’il retrouve le goût d’être seulement un enfant,

    Avec ses rires et ses joies pour devenir grand !

    Puis, on peut dire qu’il y a des gens exceptionnels,

    Parfois, par certains côtés, la vie peut être belle,

    Je lance donc un cri pour que tous les enfants,

    Retrouvent la joie de vivre et ne soient plus souffrants !

    Ensemble, oui, si l’on veut, rendre les enfants heureux,

    On peut le faire, même si ce n’est qu’un peu !

    Lire la suite...

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique