• MON P’TIT CHIEN

    J'ai, à ma maison, un gentil p'tit chien,

    C'est une fille, et toutes deux, on s'aime vraiment !

    Son prénom, pas ordinaire, c'est SASHKA,

    C'est moi qui lui aie donné ce prénom-là !

    Depuis que je l'ai, je me dis que je l'ai sauvé,

    De ses éleveurs qui l'auraient exploité !

    Elle serait sûrement dans une petite cage,

    En train d'attendre, bien assise et toute sage,

    De passer devant un jury qui lui attribuerait,

    Sous certaines conditions, son fameux pedigree !

    On ne prend pas un animal de compagnie,

    Seulement pour lui faire gagner des prix !

    Je vous mettrais, vous, éleveurs, à la place de ces animaux,

    Et on verrait si cela ne vous donnerais pas de maux !

    Puis, deux fois par an, on leur fait faire des bébés,

    Rien que pour encore mieux les exploiter !

    Puis, quand ils ne servent plus, qu'ils sont vieux,

    On les revend pour se faire, de nouveau, de l'argent sur eux !

    Quand j'ai aperçu Sashka, la première fois, tout bébé,

    Je n'ai pas pu résister à sa bouille, et,... j'ai craqué !

    Du coup, je l'ai emmené avec son panier et quelques jouets,

    Maintenant, j'ai du plaisir pour pas mal d'années !

    Çà fait déjà un bon bout de temps que je l'ai,

    Et d'elle, comme de moi, on ne peut se passer !

    Bien sûr, il y a des jours, elle ne fait que de m'embêter,

    Mais je lui pardonne car elle est à croquer !

    Vous me demandez sous quelle race elle est née ?

    Je ne vous l'ai pas dit ? C'est un bichon maltais !

    Je ne la considère pas toujours comme un chien,

    Car elle est, parfois, plus humaine qu'un humain !

    Je sais d'avance que certains ne comprendront pas,

    Ils me diront : "Un chien et un humain, on ne compare pas !"

    Je leur répondrais : "Occupez-vous de vos problèmes,

    Tout ce qui compte pour moi, c'est que l'on s'aime !"

    C'est une coquine, un p'tit peu chiffonnée,

    Mais comme elle est belle quand elle est coiffée !

    Pour elle, je me doute que ce n'est pas toujours amusant,

    Quand je lui fais sa toilette, elle me mordille gentiment,

    D'une façon de me dire : "Fais gaffe, je montre les dents,

    Si tu me fais mal, moi, je te mords la main en plein dedans !"

    Et quand elle me regarde avec ses beaux yeux noirs,

    Je ne résiste pas, c'est comme un cri de désespoir !

    Elle passerait ses jours à faire plein de câlins,

    Faut dire que sa maman Lucie, elle lui en fait plein !

    Alors, c'est des bisous et des tonnes de tendresse,

    Grâce à elle, je ne développe pas de stress !

    De temps en temps, je lui fais des petites gratouilles,

    Elle est filousse, elle adore les chatouilles !

    Je crois que le jour où, au Paradis, elle s'en ira,

    Je vais être dans un état, mes gens, je ne vous dis pas !

    J'ai déjà perdu deux petites pupuces que j'adorais,

    Gypsy, une caniche naine et Jacinthe, une spitz orangée !

    Mais malgré tout le chagrin que j'ai eu quand elles sont parties,

    J'ai voulu ravoir un autre petit chien pour être sa bonne amie !

    Pourtant, je n'ai pas oublié autant les petites sœurs de Sashka,

    Je parle d'elles à ma fifille, car elle ne les connaissait pas !

    Son départ, comme pour les autres, je ne veux pas l'envisager,

    Çà me rend triste, je pleurerais rien que d'y penser !

    Vous comprendrez, après tout cela, que je la préfère aux gens,

    Qui râlent toujours, et surtout qui sont méchants !

    Comme dit l'adage : "Plus je connais l'humain,

    Plus je préfère et aime mon chien !"

    Je me dis aussi que si elle aurait la parole,

    On s'en dirait des choses, et aussi parfois de bien drôles !

    Sûrement aussi, des fois, qu'elle me disputerait,

    Si je lui aurais dit un petit mot de trop !

    Avec elle, tous les jours, c'est une grande fête,

    Et à tous les animaux, voilà tout ce que je leur souhaite,

    C'est de trouver une chouette et belle famille,

    Tout ce que je demande, c'est qu'ils soient bien gentils,

    Qu'ils aiment bien l'animal, qu'ils ne lui font pas de peine,

    Car même s'ils lui en font, l'animal les aime quand même !

    Je ne supporte pas qu'on les abandonne au coin d'une rue,

    Tout cela parce que le petit chien, en jouant, a mordu !

    Il ne fallait pas laisser les sales gosses l'embêter,

    Après tout, le chien, a aussi le droit de se protéger !

    Et tout d'abord, il faut savoir l'éduquer,

    Comme un enfant, il ne demande qu'à écouter !

    Puis aussi, il faudrait peut-être penser,

    A bien le soigner et à le faire vacciner !

    Quand on a un enfant, au bout de quelques années,

    Tu ne retournes pas à la maternité pour le faire récupérer,

    Tout çà parce que tu n'as pas le temps de t'en occuper,

    Ou de prendre prétexte que tu vas déménager !

    Si c'est ton cas, alors, tu n'es pas capable d'aimer,

    Il ne fallait pas enfanter, si tu ne te sens pas capable de l'élever !

    Moi, je te dis seulement : "Tu as signé, tu t'es engagé,

    Eh bien, alors, tu prends tes responsabilités !"

    Si tu as une once de cœur, tu seras bien content,

    Que dans ta vie banale, il y ait un peu de changement !

    Je pense aussi à tous les autres animaux,

    Qui passent leur vie dans des sales labos!

    Pauvres bêtes, ils sont enfermés et surtout expérimentés,

    Tout cela pour trouver des remèdes pour soigner !

    Je trouve çà vraiment d'une cruauté et d'une horreur,

    Comme si l'animal ne sert qu'à occuper les chercheurs !

    Comment peuvent-ils vivre tranquilles après tout ce qu'ils font,

    J'ai l'impression d'avoir affaire à des êtres doués d'abomination !

    Je voudrais que l'humain prenne la place de l'animal,

    Et c'est là que l'on verrait comme cela lui ferait mal !

    Après tout, l'animal, c'est un être vivant comme toi et moi,

    Et il est même notre plus fidèle et tendre ami !

    Même si tu es cruel avec lui, ne t'en fais donc pas,

    Quoique tu auras fait, lui, au moins, te pardonnera !

    Les animaux ne savent pas être méchants,

    Ils viennent encore vers toi pour te lécher la main !

    Que ce soit un enfant ou bien un animal,

    Pourquoi faut-il que l'humain lui fasse toujours du mal ?

    Encore une chose, savez-vous que tous les animaux,

    Sont, plus que nous tous réunis, bien plus intellos ?

    Eux, au moins, ne se font pas, pour rien, la guerre,

    Avec leurs petits, ils ne sont pas tortionnaires !

    Pour finir, enfin, mon chien, c'est toute une vie,

    Grâce à lui, mon quotidien, se vit comme un Paradis !

    Lire la suite...

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique